Le Maroc réclame des excuses à l'Algérie

Le Maroc a exigé samedi des "excuses" de l'Algérie après la "grave agression" de l'un de ses diplomates lors d'une réunion dans les Caraïbes.

Soudan : Omar el-Béchir déclare forfait

Le président soudanais Omar el-Béchir, sous le coup d'un mandat d'arrêt international pour génocide, a décidé de ne pas se rendre au sommet des dirigeants arabes à Ryad.

Sombre avenir au Sud-Soudan

Le président sud-soudanais a assuré vendredi que la population n'avait pas de raison de s'inquiéter trois jours après le limogeage du très influent et redouté chef de l'armée Paul Malong.

La Chine résolument engagé derrière le Burundi

La Chine va continuer à aider "sans contrepartie" le Burundi, pays en crise depuis deux ans, a annoncé jeudi à la presse le vice-président chinois Li Yuanchao.

Côte d'Ivoire : les excuses des mutins

Les 8.400 soldats ivoiriens qui se sont mutinés en janvier ont "présenté leurs excuses" pour avoir ébranlé le pays et ont annoncé "renoncer à toute revendication d'ordre financière".

Burkina : les avocats rejettent les prérogatives de la Haute Cour

Les avocats de la défense des 34 ministres du dernier gouvernement du président burkinabè Blaise Compaoré ont quitté lundi le tribunal.

Sénégal : 22 morts lors d'un rassemblement religieux

Au moins 22 personnes ont péri mercredi au Sénégal dans un incendie d'origine inconnue sur le site d'un rassemblement religieux musulman.

Afrique du Sud : les choses se compliquent pour Zuma

La décision du président sud-africain Jacob Zuma de limoger son ministre des Finances et rival Pravin Gordhan a viré vendredi à la guerre ouverte au sein de l'ANC.

Mali : le long chemin vers la paix

La Conférence d'entente nationale au Mali a du mal a rassembler l'ensemble des parties concernées.

Rwanda : François implore le pardon de Dieu

Le pape François a "imploré à nouveau le pardon de Dieu pour les péchés et manquements de l'Eglise et ses membres" durant le génocide de 1994 au Rwanda.

Maroc : le roi a nommé un nouveau Premier ministre

Le roi du Maroc a nommé vendredi l'islamiste Saad-Eddine El Othmani nouveau Premier ministre pour tenter de former un gouvernement après cinq mois de blocage.