Affrontements meurtriers à Benghazi

Au moins 18 personnes ont été tuées vendredi dans de violents affrontements à Benghazi, dans l'est de la Libye.

Nouvelles rassurantes du Sénégal

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré officiellement vendredi la fin de la flambée d'Ebola au Sénégal. 

Filipe Nyusi favori de la présidentielle au Mozambique

Près de 11 millions d'électeurs mozambicains ont commencé à voter mercredi pour élire leur président et leurs députés pour les cinq prochaines années.

Violences en Sierra-Leone

Des violences ont éclaté mardi dans un quartier densément peuplé de Freetown, la capitale de la Sierra Leone.

Cameroun : Biya sort l'artillerie lourde

Le président camerounais Paul Biya a promis lundi l'éradication totale du groupe islamiste nigérian Boko Haram.

Les pays africains préparent déjà l'après-Ebola

Les trois pays les plus durement touchés par l’épidémie de fièvre Ébola en Afrique de l’Ouest sont en train d’élaborer un plan de redressement pour l’après-crise.

300.000 déplacés en Libye

Les combats ont fait près de 300'000 déplacés en Libye, a affirmé vendredi le Haut- Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

Neuf Casques bleus tués au Mali

La mission de l'ONU au Mali a subi vendredi son attaque la plus meurtrière avec la perte de neuf Casques bleus nigériens dans une embuscade.

Annulation du sommet des prix Nobel de la paix

La ville du Cap en Afrique du Sud, qui devait accueillir la 14ème édition du sommet des prix Nobel de la paix du 13 au 15 octobre, a annoncé jeudi l'annulation de la manifestation.

Lamamra : 'Intensifier la lutte contre les groupes terroristes au Sahel'

Le ministre des Affaires étrangères algérien, Ramtane Lamamra, a déclaré samedi qu'il était nécessaire d'intensifier la lutte contre les groupes terroristes au Sahel.

Les Jihadistes sont de retour dans le Nord du Mali

Ban Ki-moon, a appelé samedi les groupes armés du Mali à déposer les armes et à régler leurs différends par le dialogue.

Marzouki : 'J'ai confiance en l'intelligence du peuple tunisien'

 Le chef de l'Etat tunisien Moncef Marzouki a déposé samedi sa candidature à l'élection présidentielle du 23 novembre, un scrutin crucial pour la Tunisie près de quatre ans après la révolution.