Le Togo et le Pérou établissent des relations diplomatiques

19/12/2017
Le Togo et le Pérou établissent des relations diplomatiques

Franck Kpayedo et Gustavo Meza-Cuadra (au centre) lundi à New York

Le Togo et le Pérou ont décidé d’établir des relations diplomatiques. L’accord a été signé lundi à New-York entre le représentant togolais aux Nations Unies, Franck Kpayedo, et son homologue péruvien, Gustavo Meza-Cuadra.

Les deux pays s’engagent, sur la base des principes d’égalité, d’indépendance, de souveraineté, d’intégrité territoriale et de non-ingérence dans leurs affaires intérieures, à renforcer leurs relations d’amitié et à promouvoir la coopération bilatérale dans les domaines politique, social, économique et culturel.

Lomé et Lima poursuivront les consultations bilatérales afin de promouvoir les échanges économiques et la collaboration politique

Modèle économique depuis plus de 10 ans, le Pérou a bénéficié d'une croissance soutenue. Le pays a bénéficié de l'essor des secteurs miniers et agricoles et de la reprise des investissements publics. Selon les prévisions, la croissance devrait atteindre 4,2% en 2017.

A son arrivée au pouvoir en juillet 2016, le président Pedro Pablo Kuczynki a assoupli temporairement la maîtrise du déficit public afin de soutenir la croissance. 

Le nouveau président a mis en oeuvre un programme visant à stimuler le secteur privé non-minier et plus largement à améliorer le climat des affaires. 

Le gouvernement péruvien entend également stimuler l'économie en diminuant la TVA et certaines charges fiscales des entreprises. 

L'objectif est d'inciter les PME à se déclarer, afin de faire diminuer le secteur informel et d'augmenter la collecte d'impôts. 

Le secteur de l'industrie génère 32,8% du PIB et emploie 22,8% de la population active. 

Le Pérou a une grande et dynamique industrie minière (principalement pour le cuivre et l'or) qui représentait près de 20% du PIB en 2016. Le Pérou est le premier producteur mondial d'argent, le 5ème plus grand producteur d'or, le 3ème producteur de cuivre et un fournisseur important de zinc et de plomb. 

De grands projets miniers sont prévus pour les deux ou trois prochaines années, ce qui pourrait augmenter la contribution de ce secteur dans l'économie nationale. Le pays possède également de grandes réserves de gaz naturel et de pétrole, bien qu'il soit un importateur net d'énergie. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...
Newsletter abonnez-vous

Nous suivre: