La RASD est priée de quitter l'UA

18/07/2016
La RASD est priée de quitter l'UA

Faure Gnassingbé (G) et Denis Sassou Nguesso, président du Congo, lundi à Kigali

Le membres de l’Union africaine réunis en sommet lundi à Kigali ont recommandé un déploiement de forces supplémentaires de protection au Soudan du Sud.

Les chefs d’Etat et chefs de gouvernement de 54 pays du continent africain ne sont pas parvenus à élire un successeur à la présidente de la Commission africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma. Un nouveau vote aura lieu en janvier prochain.

A la suite de la demande marocaine de réintégrer l’Union africaine, les alliés du royaume ont adressé une motion de soutien au président en exercice de l’UA. Ils demandent en outre la suspension de la RASD (République arabe sahraouie démocratique) des instances de l’organisation panafricaine afin de ‘contribuer positivement aux efforts de l’ONU pour un dénouement définitif au différend régional au Sahara’.

28 pays ont signé la mention parmi lesquels le Togo, le Ghana, le Congo, le Sénégal, le Bénin ou la Côte d’Ivoire.

En marge du sommet de Kigali, le président Faure Gnassingbé s’est entretenu avec un certain nombre de responsables africains dont les présidents d’Egypte, du Rwanda et du Congo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...
Newsletter abonnez-vous

Nous suivre: