Activité timide à Abidjan

02/11/2020
Activité timide à Abidjan

La capitale économique de la Côte d'Ivoire

Les Ivoiriens étaient suspendus lundi à l'annonce attendue de la réélection du président Alassane Ouattara pour un troisième mandat controversé, après un scrutin boycotté par l'opposition et émaillé de violences qui ont fait au moins cinq morts.

La commission électorale, qui a annoncé dimanche les résultats de 20 départements, sur les 108 que compte le pays, doit reprendre lundi après-midi ses annonces en direct à la télévision nationale. L'heure de l'annonce du résultat final n'est pas connue.

Sans réel adversaire en raison du boycott de l'opposition qui juge un troisième mandat "anticonstitutionnel", le président Ouattara devrait s'imposer par un score écrasant, notamment dans le nord du pays qui lui est traditionnellement acquis. Ainsi, selon les premiers résultats, le chef de l'Etat a obtenu 98% des voix à Korhogo, la capitale du Nord, avec 88% de participation.

Après les violences sur le terrain le jour du vote, samedi, le ton est monté entre les deux camps. L'opposition a appelé dimanche à une "transition civile" et "à la mobilisation générale des Ivoiriens pour faire barrage à la dictature et à la forfaiture du président sortant".

Mais le parti au pouvoir a riposté en mettant en garde l'opposition contre "toute tentative de déstabilisation".

Lundi à Abidjan, l'activité a timidement repris dans les communes de Cocody, Koumassi, Treichville, Adjamé et au Plateau.

Newsletter abonnez-vous
EN CE MOMENT

Nous suivre: