USA : Biden charge Trump

31/08/2020
USA : Biden charge Trump

Joe Biden

Joe Biden accuse Donald Trump d'avoir "fomenté" la violence qui a éclaté aux Etats-Unis en marge de manifestations ces derniers jours, affirmant que son "échec à appeler ses propres partisans à arrêter d'agir comme une milice armée" en fait un président "faible".

"Il ne peut pas arrêter la violence car pendant des années il l'a fomentée", compte déclarer le candidat démocrate à la Maison Blanche lors d'un discours de campagne prévu lundi à Pittsburgh, en Pennsylvanie.

"Il pense peut-être que déblatérer les mots loi et ordre le rend fort, mais son échec à appeler ses propres partisans à arrêter d'agir comme une milice armée dans le pays vous montre à quel point il est faible", ajoutera Joe Biden.

A neuf semaines de l'élection présidentielle du 3 novembre, c'est à qui parviendra à rejeter la responsabilité de l'embrasement sur l'autre. Les images spectaculaires tournent en boucle aux Etats-Unis du mouvement historique de colère contre le racisme qui dégénère parfois en émeutes mais aussi d'un adolescent armé accusé d'avoir tué deux personnes la semaine dernière à Kenosha dans le Wisconsin, puis d'une caravane de centaines de véhicules pro-Trump défilant samedi dans le bastion progressiste de Portland, où une personne a aussi été tuée par balles.

"Êtes-vous en sécurité dans l'Amérique de Donald Trump": c'est la grande question que compte poser Joe Biden aux électeurs lundi.

En face, Donald Trump accuse les démocrates de laxisme dans les Etats et villes qu'ils gouvernent, puisqu'une partie de la police dépend des autorités locales. Poursuivant lundi matin l'avalanche de tweets déversée ce week-end, le milliardaire a de nouveau écrit le mot d'ordre désormais au coeur de sa campagne: "La loi et l'ordre". "Les maires et gouverneurs de gauche radicale des villes où cette violence folle se déroule ont perdu le contrôle de leur +mouvement+", a-t-il tweeté lundi matin.

Joe Biden, 77 ans, devance Donald Trump, 74 ans, dans la moyenne des sondages nationaux et le mène aussi, d'une plus courte avance, dans plusieurs Etats-clés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...
Newsletter abonnez-vous
EN CE MOMENT

Nous suivre: