Attaque islamiste en Tchétchénie

24/06/2019
Attaque islamiste en Tchétchénie

Ramzan Kadyrov

L'organisation djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué une attaque perpétrée dimanche à proximité de la résidence du président tchétchène Ramzan Kadyrov, la police de cette république russe du Caucase disant «vérifier» les circonstances de l'incident.

Selon un communiqué de la police tchétchène publié dimanche soir, un homme arrêté lors d'un contrôle de routine alors qu'il circulait en voiture à proximité du palais présidentiel a poignardé un agent de police et un soldat de la garde nationale avant d'être abattu.

«Toutes les circonstances de ce qui s'est passé sont en train d'être vérifiées», ajoute ce communiqué. Dans un second communiqué, la police a précisé que l'homme abattu était un habitant tchétchène né en 1997. Le policier blessé a été hospitalisé dans un état grave mais ses jours ne sont pas en danger, ajoute le communiqué qui ne donne pas d'information sur la condition du soldat de la garde nationale.

Le SITE Intelligence Group, une organisation spécialisée dans la surveillance des sites internet islamistes, a pour sa part diffusé un communiqué publié par l'EI revendiquant cette attaque. Selon ce communiqué, «Abdullah al-Chechani a réussi à atteindre la porte du quartier général présidentiel du tyran de Tchétchénie Ramzan Kadyrov, s'est jeté sur les gardes et a tué et blessé un certain nombre d'entre eux avec une mitraillette». Des vidéos diffusées sur internet donnent à entendre des échanges de tirs assez intenses dans une rue de Grozny, un corps étant étendu à terre.

Le portail internet Kavkazski Ouzel, spécialisé dans la couverture de l'actualité du Caucase, assure pour sa part que trois hommes, deux assaillants et un policier, sont morts dans l'attaque. Selon le portail, qui cite des sources dans les services de sécurité, le policier et un assaillant ont été tués lors du contrôle routier mais un second assaillant a réussi à s'enfuir. Il a été tué au cours d'une fusillade quelques minutes après.

Après la première guerre de Tchétchénie (1994-1996), la rébellion séparatiste s'est progressivement islamisée au milieu des années 2000 et s'est étendue aux autres républiques du Caucase russe jusqu'à prêter allégeance à l'EI en juin 2015, même si son influence reste limitée.

En 2018, une série d'attaques revendiquées par l'EI avait fait plusieurs blessés dans les rangs de la police en Tchétchénie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...
Newsletter abonnez-vous

Nous suivre: