Chypre : solution à deux Etats

01/09/2014
Chypre : solution à deux Etats

Chypre est coupée en deux depuis l'invasion de la partie nord par la Turquie en juillet 1974

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a effectué lundi sa première visite officielle de chef de l'Etat à Chypre-Nord en appelant la république de Chypre à tenir ses promesses afin de régler rapidement la question de la partition de l'île.

Il est impossible pour nous d'oublier Chypre, a déclaré M. Erdogan à son arrivée dans l'île. Comme la Turquie, la Grèce, en tant que pays garant, doit remplir ses obligations. Si tout le monde remplit ses obligations, alors la question chypriote peut être réglée au plus vite, a-t-il ajouté.

Après un entretien avec le président de la République turque de Chypre du Nord (RTCN), Dervis Eroglu, dont l'autorité n'est reconnue que par le seul gouvernement d'Ankara, le chef de l'Etat turc a réaffirmé sa préférence pour une solution à deux Etats.

La RTCN fait tout ce qui est en son possible pour travailler à un nouveau partenariat sur la base d'une solution à deux Etats et de l'égalité politique, a-t-il dit lors d'une conférence de presse avec son homologue.

Il n'est pas pour nous possible de parvenir à un accord qui ne prévoit pas une solution à deux Etats, a insisté M. Erdogan.

Chypre est coupée en deux depuis l'invasion de la partie nord par la Turquie en juillet 1974, en réaction à un coup d'Etat mené par des nationalistes chypriotes-grecs pour rattacher l'île à la Grèce.

Après une première tentative de réunification qui a échoué en 2004, les pourparlers de paix, sous l'égide de l'ONU, ont été interrompus en 2012. Mais la récente découverte d'importantes réserves de gaz au large de Chypre a redonné un coup de fouet aux discussions, qui ont repris en février dernier avec l'appui des Etats-Unis.

Personne ne doit éprouver notre patience et perdre de temps, a ajouté le dirigeant turc, cette opportunité ne durera pas indéfiniment.

Traditionnellement, Chypre-Nord est la première destination étrangère des chefs de l'Etat turcs. Plus tard cette semaine, M. Erdogan doit se rendre en Azerbaïdjan, puis participer jeudi et vendredi au sommet de l'Otan prévu à Newport (Pays de Galles).

A la tête du gouvernement depuis 2003, il a été élu président le 10 août dès le premier tour de scrutin, pour un mandat de cinq ans.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...
Newsletter abonnez-vous

Nous suivre: