Nouveau revers diplomatique pour Taiwan

17/09/2019
Nouveau revers diplomatique pour Taiwan

Aucune communication officielle du gouvernement

La police était déployée en force mardi à Honiara après l'annonce, par Taïwan, d'un virage diplomatique des Îles Salomon qui ont décidé de se détourner de Taipei pour officiellement reconnaître Pékin.

Taïwan a rompu lundi ses relations avec l'archipel du Sud du Pacifique pour protester contre la décision des Salomon de se rallier à la Chine populaire, comme l'immense majorité des pays du globe. Ce changement d'alliance est un nouveau coup dur pour Taïwan. La liste des pays toujours liés à Taipei s'est considérablement réduite au fil des décennies, pour tomber à 16, dont cinq Etats du Pacifique.

Le gouvernement des Salomon n'a fait aucune communication officielle sur sa décision et le Premier ministre Manasseh Sogavare a annulé une conférence de presse prévue mardi, en invoquant un emploi du temps trop chargé. Des médias ont rapporté que les parlementaires des Salomon avaient voté par 27 voix contre 0 pour la reconnaissance de la Chine. Six abstentions ont été dénombrées. L'annonce de la rupture des relations par Taïwan a été suivie d'une manifestation pacifique de partisans de Taïwan sur l'île de Malaita, au nord-est de Guadalcanal où se trouve la capitale.

"Nous avons parlé au chef de la police là-bas et il n'y a eu aucun incident", a déclaré un responsable de la police. Dans la capitale, des badauds ont assisté au retrait du drapeau taïwanais sur l'ambassade.

La police a annoncé que davantage de patrouilles seraient conduites, vraisemblablement pour éviter tout accès de violence contre la communauté chinoise de l'archipel. En plus de fermer son ambassade, Taipei va aussi mettre un terme à ses programmes d'aide, centrés sur l'agriculture et la santé.

Le Solomon Star Times a rapporté que 125 étudiants boursiers actuellement à Taïwan rentreraient chez eux. "Il est en effet regrettable que des projets de coopération non achevés doivent être écourtés, cela représente une grande perte pour les habitants des Salomon", a déclaré la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen dans un communiqué où elle a exprimé ses "regrets profonds et sa condamnation" quant à la décision.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...
Newsletter abonnez-vous
EN CE MOMENT

Nous suivre: