Nouvelles tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

06/07/2021
Nouvelles tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Le conflit a fait plus de 6.500 morts

L'Arménie a accusé mardi l'Azerbaïdjan d'avoir ouvert le feu sur ses soldats, dont l'un a été blessé, dernier accrochage en date entre les deux pays rivaux du Caucase après une guerre au Nagorny Karabakh l'année passée.

Selon le chef d'état-major arménien, Samvel Asatryan, un militaire a été "légèrement" blessé dans cet incident qui a eu lieu près du village de Verin Chorja, dans le district oriental de Guégarkounik. Ce district est frontalier de celui de Kalbajar, que les forces azerbaïdjanaises ont repris cet automne après quasiment trois décennies sous contrôle arménien.

Bakou a pour sa part démenti toute implication. "Les troupes azerbaïdjanaises n'ont pas ouvert le feu. Il n'y a pas de blessés parmi les militaires (azerbaïdjanais). Il a pu s'agir d'un incident entre soldats arméniens", a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué.

L'Arménie et l'Azerbaïdjan se sont opposés pendant six semaines lors d'une guerre à l'automne 2020 pour le contrôle de l'enclave du Nagorny Karabakh.

Ce conflit, qui a débouché sur une déroute militaire arménienne, a fait plus de 6.500 morts.

A la faveur d'un cessez-le-feu parrainé par la Russie, Erevan a dû céder à Bakou des territoires qu'elle contrôlait depuis trois décennies et qui formaient un glacis autour du Nagorny Karabakh, région qui avait déjà fait l'objet d'une guerre dans les années 1990.

Plusieurs fois au cours des derniers mois, les tensions ont failli dégénérer entre les deux pays, Erevan accusant notamment les forces azerbaïdjanaises de tenter de prendre le contrôle de nouveaux territoires.

En mai, six soldats arméniens avaient été capturés par les forces azerbaïdjanaises dans le district de Guégarkounik. Peu auparavant, un soldat arménien avait été tué dans un accrochage armé avec les troupes de Bakou.

Newsletter abonnez-vous

Nous suivre: