Ce que veut faire la Turquie en Afrique

26/06/2022
Ce que veut faire la Turquie en Afrique

Nur Sagman en compagnie du ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey

Nur Sagman, la directrice du Département Afrique au ministère turc Affaires étrangères, était l’invitée jeudi dernier du Club Diplomatique de Lomé (CDL).

Le CDL, créé à l'initiative du ministre des Affaires étrangères Robert Dussey, est un cercle de réflexion apolitique qui reçoit à intervalles réguliers des personnalités togolaises et étrangères issues du monde diplomatique, politique et d’organisations internationales.

Thème de la rencontre : ‘ La politique africaine de la Turquie’. 

Ankara a renforcé depuis plusieurs années sa présence sur le continent, tant sur le plan politique qu’économique.

Le président Recep Tayyip Erdogan a visité au total 30 pays africains (parmi lesquels le Togo) en tant que président et Premier ministre depuis 2004 soit plus que n’importe quel autre leader mondial.

Nur Sagman a rappelé les objectifs de son pays : création d’un partenariat mutuel sans interférences. Cela passe par le développement du réseau diplomatique. 44 ambassades sont implantées sur le continent. Celle du Togo a ouvert l’année dernière. Les prochains pays sur la liste sont le Malawi, le Lesotho, le Liberia, l’Eswatini (ex-Swaziland) et Centrafrique.

Il faut ajouter à cela le maillage des écoles Maarif et de la TIKA (Agence de coopération internationale).

La compagnie aérienne Turkish Airlines, est également un outil d’expansion en Afrique. 38 destinations actuellement. Des discussions sont en cours pour l’établissement d’une liaison Istanbul-Lomé.

Dans le domaine économique, la Turquie affiche des ambitions.

Les investissements turcs en Afrique sont estimés à 6 milliards de dollars.

Le volume des échanges commerciaux de la Turquie avec l'Afrique a atteint 34,5 milliards de dollars fin 2021. Une multiplication par six par rapport à 2003, a indiqué Sur Sagman. L’objectif est de parvenir à 50 milliards.

1.686 projets sont développés sur le continent par des entreprises turques pour près de 12 milliards de dollars.

Quant à l’aide au développement, elle a atteint 2,2 milliards de dollars sur la période 2005-2019.

Newsletter abonnez-vous

Nous suivre: