Faux médicaments : un sommet organisé au Togo

17/01/2020
Faux médicaments : un sommet organisé au Togo

Les pays africains veulent engager une riposte collective

Lomé accueille vendredi et samedi un sommet destiné à mettre en œuvre une stratégie africaine pour lutter contre le trafic de faux médicaments.

Des dizaines d’invités sont arrivés d’Europe et des Etats-Unis.

Selon le programme communiqué par la Fondation Brazzaville, à l’origine de cette initiative, un dîner réunira ce soir 5 chefs d’Etat*.

Samedi, ces derniers, après les discours d’usage, devraient signer l’accord-cadre baptisé ‘Call for Action’ qui est un processus de collaboration.

Ayant vocation à s’étendre au reste du continent africain, l’Initiative de Lomé entend renforcer et coordonner la lutte contre le trafic de médicaments, et autres produits médicaux de qualité inférieure et falsifiés.

‘Il est impératif d’organiser une riposte collective face à une menace qui mérite l’implication de l’ensemble de la communauté internationale. D’autant plus que la menace ne se limite pas qu’à l’aspect sanitaire. Les organisations criminelles internationales, et notamment les organisations terroristes, contre lesquelles nous nous battons depuis des décennies, ont toujours alimenté ce trafic afin de financer leurs opérations’, explique Jean-Louis Brugière, ancien juge antiterroriste, désormais à la tête d'une société de conseil.

L’événement s’achèvera par un déjeuner officiel.

______

* Togo, Congo-Brazzaville, Ouganda, Sénégal et Gambie

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...
Newsletter abonnez-vous
EN CE MOMENT

Nous suivre: