Coalition internationale pour combattre le terrorisme

09/09/2014
Coalition internationale pour combattre le terrorisme

Le Premier ministre israélien en compagnie de Moshé Yaalon (D)

Le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon a appelé mardi les services de renseignements des pays du monde libre à coopérer pour arrêter et vaincre les jihadistes de l'Etat islamique (EI).

Le monde libre s'est jusqu'à présent montré trop tolérant face aux organisations terroristes et aux pays qui soutiennent le terrorisme tel que l'Iran, a accusé M. Yaalon sur la radio publique israélienne. 

Pour arrêter et vaincre l'Etat islamique, nous avons appris depuis le 11 septembre qu'il faut une coopération des services de renseignements des pays du monde libre, a-t-il ajouté sans toutefois préciser quels pays étaient concernés.

Les Etats-Unis, qui ont entamé il y a un mois une campagne de frappes sur des positions de l'EI en Irak, entendent bâtir une coalition internationale de plus de 40 pays dont le but est de se coordonner face la menace posée par l'EI, selon Washington.

Amos Yaldin, ancien chef des renseignements militaires israéliens et actuel directeur de l'Institut pour les études sur la sécurité nationale de l'Université de Tel Aviv, a indiqué qu'Israël partageait avec ses alliés ses renseignements, de très bonne qualité, sur l'Iran, le Hezbollah, la Syrie, les organisations terroristes dans le Sinaï (en Egypte) et dans la bande de Gaza.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Emmanuel Nahshon, a estimé que le péril représenté par des organisations telles que l'Etat islamique s'est traduit par l'attentat commis par un jihadiste d'origine française contre le Musée juif à Bruxelles. Evoquant Medhi Nemmouche, ressortissant français incarcéré en Belgique pour ce quadruple assassinat, il a affirmé qu'il avait acquis son expérience de terroriste lors de séjours en Irak et en Syrie.

Pour pouvoir prendre des mesures judiciaires contre eux, Israël a ajouté mercredi dernier l'EI et les brigades Abdallah Azzam, un groupe jihadiste affilié à Al-Qaïda, sur sa liste des organisations illégales.

L'Arabie saoudite a par ailleurs confirmé mardi qu'elle accueillera jeudi à Jeddah (ouest) une réunion arabo-américaine, avec la participation de la Turquie, sur la lutte contre le terrorisme,.

Les six monarchies du Golfe (Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Oman, Qatar), ainsi que l'Egypte, la Jordanie, la Turquie et les Etats-Unis, participeront à cette réunion qui discutera de la question du terrorisme dans la région, des organisations extrémistes et des moyens de les combattre, a précisé l'agence officielle saoudienne Spa.

A Beyrouth, un responsable du gouvernement a indiqué que le chef de la diplomatie libanaise participerait à la réunion de Jeddah.

Les Etats-Unis ont annoncé leur intention de bâtir une large coalition de 40 pays, censée durer plusieurs années, pour éliminer les jihadistes ultra-radicaux de l'EI qui sèment la terreur en Irak et en Syrie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...
Newsletter abonnez-vous

Nous suivre: