Qui va où ?

29/07/2019
Qui va où ?

La protection des données est assurée

L'ONU met à la disposition de ses Etats membres un nouveau programme informatique visant à mieux détecter les voyages de présumés extrémistes. Il a été lancé en mai dernier.

Baptisé ‘Go Travel’, le logiciel est une version améliorée d'un portail informatique donné en 2018 par les Pays-Bas à l'Organisation des Nations unies.

Selon l'ONU, des pays du Moyen-Orient, d’Afrique et d'Asie notamment, dépourvus de moyens perfectionnés sur l'identification des usagers du transport aérien ou maritime, sont les premiers intéressés par cet outil.

‘Détecter et gêner ces terroristes et autres criminels avant qu'ils ne commettent une attaque est une priorité principale pour la communauté internationale", explique Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations Unies.

‘Go Travel’ facilite le regroupement d'informations sur l'identification des voyageurs, leur analyse et leur partage entre les pays membres, selon l'Organisation, qui assure que tout a été mis en oeuvre pour garantir la protection des données.

Concernant la coordination internationale et le croisement d'informations, chaque Etat décide de ce qu'il veut partager avec les autres.

Au cours des sept dernières années, un nombre considérable de terroristes se sont déplacés à travers le monde vers et depuis des zones de conflit. 

En 2017, l’ONU estimait que plus de 40.000 combattants étrangers originaires de plus de 110 pays auraient rejoint des groupes terroristes en Syrie et en Iraq. Après la défaite territoriale de l’Etat islamique en Iraq et au Levant (EIIL), de nombreux terroristes tentent de rentrer chez eux ou de s’installer dans des endroits qu’ils jugent sûrs ou dans d’autres parties du monde troublées.

Le Togo est le premier pays d’Afrique de l’Ouest à participer à ce programme

Une équipe de l’ONU était à Lomé il y a quelques jours pour former les personnels, y compris ceux opérant sur la plateforme aéroportuaire.

‘D’ici à 2030, le Togo veut devenir un pays émergent, mais on ne pourra pas atteindre cet objectif sans sécurité’, indique Gnama Latta, le directeur général de l’Aviation civile.

‘Go Travel’ va permettre au Togo d’exercer une surveillance plus étroite sur des mouvements suspects et de les signaler aux pays de destination. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...
Newsletter abonnez-vous
EN CE MOMENT

Nous suivre: