Moscou veut en savoir davantage

04/09/2020
Moscou veut en savoir davantage

Alexeï Navalny

Le Kremlin a lancé vendredi à l'Allemagne un appel au dialogue afin d'en savoir plus sur l'empoisonnement présumé de l'opposant russe Alexeï Navalny, hospitalisé à Berlin après un grave malaise en Russie.

Angela Merkel a déclaré mercredi détenir la preuve que Navalny avait été empoisonné par un produit de la famille du Novitchok, déjà utilisé contre l'ancien espion russe Sergueï Skripal en 2018 en Grande-Bretagne.

Le pouvoir russe réfute catégoriquement ces accusations. Il n'a engagé pour l'heure que des vérifications préliminaires sur cette affaire, sans ouvrir d'enquête. Reprochant aux médecins allemands leur manque de transparence, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a déclaré que Moscou souhaitait dialoguer avec l'Allemagne afin de comprendre quelle substance exacte avait provoqué l'hospitalisation de Navalny. Il a ajouté que des spécialistes russes examinaient le dossier.

"Selon la version de nos médecins, ce n'était pas un empoisonnement", a-t-il dit. "Les spécialistes allemands ont réussi à identifier une sorte de poison. Nous comptons sur un dialogue avec nos collègues allemands." "Des investigations sont menées par nos spécialistes et s'il existe confirmation de la présence de substances toxiques dans le matériel biologique du patient, il y aura évidemment des conséquences judiciaires. Nous demandons à tout le monde de s'appuyer sur des faits."

Un tribunal russe a rejeté vendredi une plainte déposée par des partisans de Navalny contre ce qu'ils considèrent comme l'"inaction" du Comité d'enquête, l'organe chargé d'élucider les crimes majeurs. Ils réclament depuis le 20 août l'ouverture d'une enquête pour tentative de meurtre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...
Newsletter abonnez-vous
EN CE MOMENT

Nous suivre: