Varsovie dénonce les 'balivernes' de Moscou

18/01/2020
Varsovie dénonce les 'balivernes' de Moscou

Dans les rues de Varsovie en 1941

Le Premier ministre polonais a dénoncé vendredi soir les "révélations historiques" russes à propos de la Pologne sur le thème de la Deuxième guerre mondiale, les qualifiant de "balivernes" dignes de l'univers totalitaire imaginé par George Orwell, le romancier britannique qui a créé le personnage de Big Brother.

Le ministère russe de la Défense a accusé vendredi, date du 75e anniversaire de la prise de Varsovie par l'Armée rouge, la résistance polonaise aux nazis d'avoir "anéanti" des Juifs et des Ukrainiens dans la capitale polonaise, après qu'en décembre le président russe Vladimir Poutine avait rejeté la responsabilité de la Deuxième guerre mondiale sur les puissances occidentales et la Pologne.

"Il semblait que le monde d'Orwell (l'auteur du roman 1984, ndlr) avait pris fin avec la chute du système communiste. S'agirait-il de son grand comeback made in Russia ?", a écrit Mateusz Morawiecki sur sa page Facebook.

En décembre, la Pologne et la Russie s'étaient mutuellement accusées de "fausser" l'histoire et de "saper" leurs relations bilatérales, dans une série d'échanges de propos et de communiqués officiels sur les origines de la Deuxième guerre mondiale.

Le président Poutine avait également dénoncé une résolution du Parlement européen sur la "mémoire européenne" adoptée en septembre condamnant les atrocités commises par les régimes communiste et nazi.

Le Premier ministre polonais à qualifié sur Facebook ces nouvelles "'révélations historiques' à la russe" de "balivernes", rappelant notamment les mensonges de la propagande soviétique sur le meurtre de milliers d'officiers polonais par les Soviétiques en 1940 à Katyn, sur la grande famine en Ukraine provoquée par Moscou au début des années 1930 à la suite de laquelle huit millions de personnes étaient mortes.

Il a également dénoncé les tentatives de Moscou, remises au goût du jour par l'actuel maître du Kremlin, de relativiser la portée du protocole secret du pacte Ribbentrop-Molotov signé le 23 août et ayant conduit à un partage entre Soviétiques et nazis d'une partie de l'Europe de l'Est, dont la Pologne.

L'URSS a attaqué la Pologne le 17 septembre 1939, pendant que l'armée polonaise livrait encore un combat sans espoir contre les nazis. Les Soviétiques ont occupé une bonne partie du territoire polonais. Puis l'Allemagne a attaqué l'URSS le 22 juin 1941.

Mercredi, la Commission européenne a affiché sa solidarité avec la Pologne au cours d'un débat au Parlement européen sur la "déformation" de l'Histoire et la mémoire de la Deuxième Guerre mondiale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...
Newsletter abonnez-vous
EN CE MOMENT

Nous suivre: