Vol direct vers le paradis

19/11/2015
Vol direct vers le paradis

"Il est où ton copain ?"

Le djihadiste belge Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attentats de Paris, a été tué pendant l'assaut des forces de police mercredi à Saint-Denis, en banlieue parisienne, a annoncé jeudi le procureur de Paris. Son corps criblé d'impacts a été identifié.

"Abdelhamid Abaaoud vient d'être formellement identifié, après comparaison de traces papillaires, comme ayant été tué au cours de l'assaut (...) Il s'agit du corps découvert dans l'immeuble", selon un communiqué de François Molins, chargé de l'enquête sur les attaques qui ont fait 129 morts et plus de 350 blessés.

Le parquet précise qu'Abdelhamid Abaaoud a été identifié grâce à des "traces papillaires", ses empreintes digitales, et qu'il ignore à ce stade s'il s'est fait - ou non - exploser.

Les enquêteurs tentent toujours d'identifier les corps d'une à deux autres personnes tuées lors de l'assaut, dont peut-être celui d'une femme, avait indiqué mercredi François Molins.

Une vidéo prise par un habitant du quartier semble confirmer que la personne déchiquetée par le déclenchement de sa ceinture explosive est bien une femme et qu'elle a parlé aux hommes du Raid.

"Il est où ton copain ?", demande un policier sur cette vidéo diffusée sur les sites de médias. "Ce n'est pas mon copain", répond-elle avant que ne retentisse une explosion.

La poursuite de l'identification des corps devrait permettre de dire si la femme est bien Hasna Ait Boulahcen, qui aurait 26 ans et serait née dans les Hauts-de-Seine.

Cette probable kamikaze avait été mise sur écoute en raison de ses liens avec Abdelhamid Abaaoud. La surveillance d'Hasna Ait Boulahcen est l'un des éléments qui ont convaincu les enquêteurs que le Belge, la cible de l'opération de mercredi, se trouvait en France. François Molins a également fait état d'un "témoignage".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...
Newsletter abonnez-vous

Nous suivre: