Le Togo mobilise les entreprises de la province du Zhejiang

07/09/2018
Le Togo mobilise les entreprises de la province du Zhejiang

Les opérateurs chinois sont venus nombreux au forum

Un forum économique Togo-Chine s'est tenu vendredi à Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang. Un rencontre inédite entre le président Faure Gnassingbé, des membres du gouvernement, des représentants du secteur privé togolais et une cinquantaine d’entreprises chinoises.

Si M. Gnassingbé a déjà rencontré une dizaine de groupes chinois publics et privés depuis le début de la semaine à Pékin, ce forum se veut un accélérateur d’opportunités pour les deux parties.

Lomé souhaite attirer des opérateurs dans le cadre de son Programme national de développement (PND). La Chine souhaite consolider sa présence économique en Afrique. C’est donc gagnant pour tout le monde.

Le chef de l'Etat togolais a expliqué que le Togo était en Afrique de l'Ouest une excellente plateforme de réexportation pour conquérir un marché de plus de 300 millions de consommateurs.

Le PND s’articule autour de trois axes : la création d’un hub logistique d’excellence et d’un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région, le développement de pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives, l’essor d’une activité technologique.

L’idée est de consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion.

Faure Gnassingbé lors de son intervention

Le forum était co-présidé par Zhu Congjiu, le vice gouverneur de la province, et Shi Jiyang, le président du Fonds de développement sino-africain dont la vocation est de soutenir les entreprises chinoises qui veulent se développer en Afrique.

Depuis sa création en 2007, ce Fonds a investi 4 milliards de dollars dans 88 projets dans 37 pays africains, couvrant les domaines comme les infrastructures, la transformation et la fabrication, ainsi que l'énergie et les ressources minières.

A l’issue de la rencontre, plusieurs accords de coopération ont été signés avec la province du Zhejiang (Département du commerce) et avec le Fonds de développement sino-africain.

C’est le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, qui a paraphé les documents au nom du gouvernement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...
Newsletter abonnez-vous

Nous suivre: