Combat contre l’ignorance, la radicalisation et le fondamentalisme

28/07/2018
Combat contre l’ignorance, la radicalisation et le fondamentalisme

Photo de famille samedi au centre de conférences de Lomé

‘La guerre contre le terrorisme est une guerre juste’, a déclaré samedi Robert Dussey, le ministre togolais des Affaires étrangères, à l’ouverture de la réunion ministérielle des pays membres de la Cedeao et de la Ceeac*.

Cette réunion se tient en prélude au sommet conjoint des deux organisations régionales qui aura lieu le 30 juillet à Lomé.

Les deux ensembles régionaux évoqueront les problématiques de paix, de sécurité et de lutte contre les extrémismes.

M. Dussey a salué la détermination des présidents du Togo et du Gabon (Faure Gnassingbé est à la tête de la Cedeao et Ali Bongo Ondimba à celle de la Ceeac) qui a permis l’organisation de ce premier sommet conjoint.

Le chef de la diplomatie togolaise a souligné que la guerre contre le terrorisme était d’abord un combat contre l’ignorance, la radicalisation et les fondamentalismes dont se nourrit le terrorisme.

‘Il faut gagner le combat de l’éducation pour avoir raison du terrorisme’, a martelé Robert Dussey.

La prévention passe à la fois par l’éducation et par une nécessaire synergie entre les pays concernés qu’il soient d’Afrique de l’Ouest ou de l’Afrique Centrale.

‘Le défi est collectif et la riposte doit être collective’, a lancé le ministre aux représentants des 26 pays présents.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...
Newsletter abonnez-vous

Nous suivre: