Tristesse de Faure Gnassingbé et de Ban Ki-moon

07/11/2016
Tristesse de Faure Gnassingbé et de Ban Ki-moon

Ban Ki-moon

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a condamné lundi dans les termes les plus forts l’attaque meurtrière qui a eu lieu  au nord de Douentza, dans la région de Mopti, qui a coûté la vie à deux civils maliens et a tué un Casque bleu du Togo en plus d’en blesser sept autres, indique un communiqué du bureau du SG à New York.

Le secrétaire général présente ses sincères condoléances aux familles des défunts ainsi qu’aux gouvernements et aux peuples du Mali et du Togo. Il souhaite un prompt et complet rétablissement aux casques bleus blessés.

Ban Ki-moon réitère que les attaques contre des Casques bleus des Nations unies pourraient constituer des crimes de guerre selon le droit international et demande que les auteurs de ces crimes soient traduits en justice. Il rappelle que les attaques perpétrées contre la Minusma n’affaibliront pas la détermination de la Mission d’appliquer pleinement son mandat de soutien aux efforts du gouvernement malien, des parties signataires de l’accord de paix et du peuple malien pour parvenir à une paix et une stabilité durables, souligne le texte.

Le président Faure Gnassingbé a adressé lundi ses condoléances à la famille du Casque bleu togolais tué hier en opération.

‘C'est avec une grande tristesse que j'ai appris la mort d'un de nos soldats au Mali. J'exprime à sa famille les sincères condoléances de la Nation togolaise toute entière et les miennes. Je souhaite un prompt rétablissement aux blessés’, écrit le chef de l’Etat.

Sept Casques bleus togolais ont été blessés, dont 3 grièvement.   

En juillet dernier, militaires togolais de Minusma avaient été tués dans l’explosion d’une mine sur l’axe Tenenkou-Sévaré, dans la région de Mopti. Un autre avait été grièvement blessé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...
Newsletter abonnez-vous
EN CE MOMENT

Nous suivre: